Vos questions sont entre de bonnes mains

Mal de gorge et médicament

Partager
Envoyer par email
Antibiotiques et calendrier

Il existe plusieurs sortes des médicaments pour soigner le mal de gorge. Lorsque le mal de gorge est faible, certains préfèrent se rendre directement en pharmacie et demander quelque chose pour se soulager efficacement.

  • Le pharmacien peut proposer diverses formes de présentations thérapeutiques selon les préférences de la personne.
  • De même, si c'est un médecin traitant qui prescrit certains médicaments, il laissera le choix de la forme médicamenteuse, dans la mesure du possible.

Notons enfin que certains médicaments ne sont délivrés que sur ordonnance tandis que d'autres sont en vente libre.

Types de médicaments pour calmer le mal de gorge

On trouvera toute une gamme de médicaments pour soigner le mal de gorge et certains laboratoires déclinent d'ailleurs leurs produits sous diverses présentations.

Par exemple :

  • les pastilles pour la gorge,
  • les sirops,
  • les suppositoires,
  • les collutoires,
  • les sprays.

On peut faire son choix en fonction de ses goûts ou de la facilité d'utilisation.

Exemple : certaines personnes préfèrent le suppositoire parce que, sous cette forme, le médicament agit plus efficacement dans leur cas.

Mais, d'autres personnes préféreront des pastilles, car elles peuvent emporter la boite avec elles et son usage s'en trouve facilité.

Pour y voir plus clair et mieux choisir, le tableau ci-dessous fait le point sur les différentes formes d'administration médicamenteuses.

Présentation
du
médicament

Exemples
(liste non exhaustive)

Description

Avantages

Inconvénients

Pastilles

Drill

Solutricine

Strepcil

Lysopaïne

  • Les pastilles se présentent sous différentes formes. Elles sont généralement semblables à de petits bonbons à sucer ou à croquer.
  • Suivre la notice d'utilisation : certaines pastilles sont à faire fondre normalement, d'autres de préférence sous la langue.
  • Respecter les doses prescrites et prendre connaissance de la notice pour connaître les indications et contre-indications des pastilles.
  • Certaines formules peuvent avoir des effets indésirables mentionnés sur la notice.
  • Une pastille pour la gorge est avant tout un médicament : ne pas dépasser les quantités journalières recommandées.
  • Faciles d'utilisation. Peuvent s'emporter dans un sac pour la journée.
  • On trouve des pastilles sans sucre, ce qui permet à ceux qui font un régime de pouvoir en consommer sans souci pour leur ligne.
  • Les pastilles avec un supplément en vitamine C permettent de compenser les somnolences que peuvent produire les antalgiques à base de paracétamol.
  • Attention à respecter les doses prescrites. Certaines pastilles ont bon goût et on aurait tendance à les considérer comme des bonbons !
  • Les pastilles contenant de la vitamine C ne doivent pas être prises au-delà de 16 h, car cela peut entraîner des insomnies.

Sirops

Humex

Bronchiathiol expectorant

Rhinathiol

  • On en trouve pour toux grasse ou pour toux sèche.
  • Les sirops expectorants sont indiqués lorsque la toux est grasse et qu'elle vient d'un problème des bronches.
  • Certains sirops ont un supplément de vitamine C.
  • Il existe donc diverses formules de sirops en fonction du type de toux.
  • En absorption juste avant le coucher, la plupart des sirops ont un goût agréable et liquoreux.
  • Facile à administrer aux enfants pour les sirops qui leur sont conseillés.
  • En général, une bouteille de sirop donne déjà de bons résultats.

Moins facile d'utilisation lorsqu'il faut plusieurs prises dans la journée. On lui préfère alors le collutoire plus facile à transporter.

Suppositoire

Neo-Laryngobis

  • Le suppositoire est administré par voie rectale.
  • Il est souvent préconisé dans les cas de maux de gorge intenses et les maux de gorge accompagnés d'extinction de voix.
  • Action très rapide, efficacité du remède.
  • Pour traiter rapidement un mal de gorge accompagné de fièvre, on pourra administrer du paracétamol en suppositoire également.
  • L'administration par voie rectale du suppositoire peut rebuter certaines personnes.
  • Se conserve généralement au frais : donc difficile à emporter en déplacement.

Collutoires

Eludril (Pierre Fabre)

Humex

Drill

  • Le collutoire est un médicament qui se pulvérise localement, c'est-à-dire directement sur les muqueuses buccales.
  • On peut acheter le collutoire en pharmacie sans ordonnance mais il faut veiller à reconnaître les symptômes. Le collutoire peut s'appliquer si le mal de gorge ne s'accompagne pas de fièvre. Dans le cas contraire, il faut consulter son médecin impérativement.
  • Réservé à l'adulte et l'enfant de plus de 4 ans.
  • En l'absence d'amélioration au bout de 48 h, toujours consulter un avis médical
  • Facilité d'utilisation.
  • Goût généralement agréable
  • La plupart des collutoires que l'on trouve dans le commerce sont antiseptiques et anti-inflammatoires, et réduisent assez vite la douleur.
  • La prise régulière de collutoire peut altérer les fonctions gustatives du malade. Ce problème disparaît toutefois à l'arrêt du traitement.
  • Certains composants peuvent provoquer des allergies (exemple : la lécithine de soja...). Il est donc important de bien lire la notice avant utilisation.

Sprays

Strepsyl

Physiodose

Respir Spray gorge bio (Comptoir Aroma)

Spray à la propolis

  • Le spray est un médicament ou un remède (dans le cas de l'aromathérapie ou des sprays à base de propolis), qui s'administre localement, à savoir directement dans la région buccale.
  • Il est facile d'utilisation et soulage les maux de gorge.
  • On peut l'emporter sur soi pour en faire plusieurs pulvérisations dans la journée (de préférence loin des repas).
  • Facilité d'utilisation.
  • Goût agréable.
  • Un bon point aussi pour les personnes qui ne veulent pas se précipiter à la pharmacie pour un léger mal de gorge, puisque l'on trouve des spray bio, des spray aux huiles essentielles ou des sprays à base de propolis qui soulagent efficacement (à utiliser seulement pour un mal de gorge léger et sans fièvre).
  • Certains composants sont susceptibles de créer des allergies (exemple : la lidocaïne ou d'autres anesthésiques locaux).
  • La plupart des sprays ne doivent pas s'utiliser juste avant le repas car ils sont susceptibles de bloquer les fonctions digestives et gustatives.

Médicament et mal de gorge : attention à l'automédication

Pour le cas d'un léger mal de gorge, on peut acheter soi-même son traitement et réussir à se soigner.

  • Il suffit de prendre ce qui nous a réussi auparavant dans notre armoire à pharmacie, car beaucoup n'ont pas forcément envie de courir chez le médecin aux premiers symptômes, par manque de temps et par économies.
  • Le pharmacien pourra alors vous conseiller efficacement.

Mais si vous constatez qu'il n'y a pas d'amélioration au bout de 48 heures et que votre état semble empirer : courez chez le médecin.

  • De même, en cas de maux de gorge accompagnés de fièvre, il faut consulter immédiatement : une angine qui est mal soignée peut avoir de graves répercussions.
  • Lui seul saura vous prescrire le bon traitement et surtout voir si le problème est viral ou non.

L'automédication est donc à utiliser avec modération et est à proscrire chez la femme enceinte, les enfants en bas âge, les personnes ayant un traitement médical lourd, ou les personnes âgées.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
alexandre stanimirovic

spécialistes de la correction auditive. tests auditifs et essais d'appareillages | espace audition sud - stan audition

Expert

stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

elodie borrel

cabinet dietetique & nutrition

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.