Vos questions sont entre de bonnes mains

Mal de gorge et les huiles essentielles

Partager
Envoyer par email
Fleurs de Bach

En cas de doute sur l'usage d'une huile essentielle, ne jamais négliger l'avis d'un médecin.

Les huiles essentielles, encore appelées essences de plantes, sont très précieuses pour notre santé, notre beauté et notre bien-être.

  • Toutefois, même si elles appartiennent au domaine dit des « médecines douces », il faut savoir quand et comment les utiliser.
  • En effet, mal utilisée, une huile essentielle peut brûler. Il faut donc en connaître les propriétés, les indications et contre-indications et, dans le doute, se faire conseiller par un médecin.

Lorsque l'on ressent les premiers symptômes d'un coup de froid et que la gorge est rouge ou bien qu'elle picote, on peut essayer d'enrayer le processus et soulager sa gorge avec l'aide de certaines huiles essentielles, lesquelles peuvent, selon les cas, être absorbées, utilisées en gargarismes, utilisées dans l'eau du bain...

Quelles huiles essentielles pour les maux de gorge ?

Parmi les plus utilisées en cas de maux de gorge, on trouvera :

  • l'huile essentielle de thym,
  • l'huile essentielle de lavande,
  • l'huile essentielle de Santal,
  • l'huile essentielle de niaouli.

Utilisation de l'huile essentielle de thym pour le mal de gorge

L'huile essentielle de Thym a des propriétés anti-infectieuses, antiseptiques, antibactériennes et antimicrobiennes.

Elle intervient dans diverses affections comme les problèmes de peau (herpès, eczéma, psoriasis), les problèmes digestifs. Son action sur les bronches et les voies respiratoires la rend efficace, entre autres, dans les cas de bronchite, sinusite et laryngite.

Quelques exemples pour l'utilisation de l'huile essentielle de thym :

  • En usage externe : verser 4-5 gouttes d'HE dans le bain. On peut y ajouter aussi de la lavande ou du romarin. Très efficace en cas de rhume.
  • En usage interne : on peut mélanger 2 ou 3 gouttes à une huile de table et en faire des gargarismes.

Contre-indications : ne pas utiliser chez la femme enceinte, les personnes atteintes d'hypertension ou d'hyperthyroïdie et les sujets présentant certaines pathologies au niveau du foie.

En cas de doute sur l'usage d'une huile essentielle, ne jamais négliger l'avis d'un médecin.

Huile essentielle de lavande pour le mal de gorge

L'huile essentielle de Lavande a des propriétés calmante, sédative, antalgique et anti-inflammatoire.

Huile de Santal pour le mal de gorge

L'huile essentielle de Santal a des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires.

  • Elle est très efficace pour les maux de gorge, les bronchites, les toux sèches.
  • En inhalation : verser 1 goutte d'huile essentielle de Santal dans un bol d'eau tiède ou utiliser un inhalateur.

Attention : il est important de se protéger les yeux pendant que vous procédez à votre inhalation.

Nota : Il est possible de réaliser une inhalation en utilisant l'huile essentielle de Bois de Rose ou l'huile essentielle de thym à la place du Santal.

Utilisation de l'huile essentielle de Niaouli pour le mal de gorge

L'huile essentielle de Niaouli a des propriétés anti-infectieuses, antibactériennes, antivirales, expectorantes et antispasmodiques.

Elle est idéale dans les cas de grippe, bronchite ou pour traiter les infections ORL.

Exemple d'utilisation de l'huile essentielle de Niaouli en usage interne :

  • préparer une infusion de thym,
  • et y ajouter 2 gouttes d'huile essentielle de Niaouli, préalablement mélangées dans une ou deux cuillerées de miel et boire 2 à 4 fois par jour, jusqu'à amélioration du mal de gorge.

Rappel : l'huile essentielle n'est pas soluble dans l'eau. Il est donc important de trouver le bon excipient qui permettra un usage sans danger. À savoir, pour un usage interne : la diluer dans une cuillerée de miel ou un corps gras (une cuillère à soupe d'huile d'olive par exemple). Pour un usage externe, la dilution peut également se faire dans une huile (en cosmétique : huile d'argan ou huile d'amande douce...).

Autres utilisations des huiles essentielles pour les maladies du mal de gorge 

Les recettes qui suivent sont basées sur l'utilisation des huiles essentielles (aromathérapie) et permettent de soulager certaines affections.

Toutefois, elles ne dispensent pas de voir un médecin traitant. Elles ne sont pas adaptées à tous les cas : les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées et les enfants devront prendre l'avis d'un médecin avant tout traitement d'aromathérapie.

De plus, les personnes qui prennent déjà un traitement allopathique doivent avertir leur médecin, certaines plantes ayant des interactions avec des médicaments.

Angine

  • Ingrédients : Huile Essentielle de Citron, HE de Sarriette, HE de Géranium, HE de Thym.
  • Comment le consommer ? Mélanger 2 gouttes de chacune de ces HE dans une quantité de miel liquide. À prendre 3 à 4 fois par jour.

Laryngite

  • Ingrédients : Huile Essentielle d'Origan, HE de Cajeput.
  • Comment le consommer ? Mélanger 1 goutte de chacune de ces HE dans une quantité de miel liquide. À prendre 3 à 4 fois par jour.

Bronchite

  • Ingrédients : Huile Essentielle d'Origan, HE de Thym, HE d'Eucalyptus, HE de Citron.
  • Comment le consommer ? Mélanger 2 gouttes de chacune de ces huiles essentielles dans une quantité de miel. À prendre 3 à 4 fois par jour.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

patrick o.

médecin

Expert

salim djelouat

pr. en bioclinique et auteur scientifique

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.